ADORATION DU VENDREDI 3 OCTOBRE 2014 – NOTRE PÈRE QUI ES AUX CIEUX

INTRODUCTION  – 19h45
Prière communautaire au début de chaque mois :
1) pour prier aux intentions de la paroisse – notamment l’unité
2) pour prier les uns pour les autres
3) pour nous convertir en nous laissant transformer intérieurement

Thème de ce mois :  Notre Père qui es aux cieux
Cette année nous allons prier avec le Notre Père, et en ce mois d’octobre le thème est le début de cette prière « Notre Père qui es aux cieux ».
C’est Jésus qui nous a révélé le nom de Père, méditer le Notre Père devant Jésus présent, prend donc tout son sens. Le Notre Père est un écho des Béatitudes qui disent l’intimité de Jésus et du Père, dans l’amour qu’est l’Esprit. Entrer plus profondément dans cette prière est un effort et un don de Dieu. C’est une façon, c’est même la seule manière en évitant de rabâcher, d’adorer en esprit et en vérité. En effet, le Notre Père dit ce cœur de la prière chrétienne, cet amour de Dieu et des autres qui devrait nous animer.

Deux prêtres pour ceux qui voudraient les rencontrer.

Prier suivant la méditation ou revenir au texte qui est sur vos feuilles.

Répétition des chants.

EXPOSITION DU SAINT SACREMENT

En même temps que le prêtre expose le Saint Sacrement, on chante : L’Esprit Saint qui nous est donné.

R – L’Esprit Saint qui nous est donné
Fait de nous des fils de Dieu
Appelés à la liberté,
Glorifions Dieu par notre vie !

1 – Nés de l’amour de notre Dieu
Fils de lumière, sel de la terre,
Ferments d’amour au cœur du monde
Par la puissance de l’Esprit.

2 – A son image Il nous a faits
Pour nous aimer comme Il nous aime,
Sa ressemblance reste gravée
Au fond des cœurs de ceux qui l’aime.

3 – Tous ceux qu’animent l’Esprit Saint
Sont délivrés de toute peur,
Et désormais fils adoptifs
Ils sont devenus fils du Père.

4 – N’ayons pas peur d’être des saints
Puisque le Christ nous a aimés,
Ouvrons les portes à l’espérance,
Soyons des témoins de sa paix !

5 – A nos côtés se tient Marie
Mère du Christ, Mère des hommes,
Notre soutien et notre guide
Dans notre marche vers son fils.

MISE EN PRÉSENCE DE DIEU – 20h10

Essayons de réaliser que c’est notre Dieu, notre Créateur, notre Sauveur, qui est présent au milieu de nous.
Silence

Mettons-nous en présence de Dieu  et reprenons tous ensemble la prière de Saint thomas d’Aquin  pour accueillir cette présence :

Ô vous qui m’aimez tant, Jésus, ici véritablement Dieu caché
Ecoutez-moi, je vous implore.
Que votre bon plaisir soit mon plaisir, ma passion, mon amour !
Donnez-moi de le chercher, de le trouver, de l’accomplir !
Montrez-moi vos chemins, indiquez-moi vos sentiers.
Vous avez vos desseins sur moi, dites-les moi bien
Et donnez-moi de les suivre jusqu’au définitif salut de mon âme.
Qu’indifférent à tout ce qui se passe, et ne voulant voir que vous,
J’aime tout ce qui est à vous, mais vous surtout, mon Dieu, vous !
Rendez-moi amère toute joie qui n’est pas vous,
Impossible tout désir hors de vous, délicieux tout travail fait pour vous,
Insupportable tout repos qui n’est pas en vous.
Qu’à toute heure, ô bon Jésus, mon âme prenne vers vous son vol,
Que ma vie ne soit qu’un acte d’amour.

Frères  et  sœurs,  comprenons  que  nous  réalisons  en  ce  moment  le  désir  le  plus  cher  de  Dieu : que nous  gardions  notre  regard  tourné  vers  Lui  et qu’ainsi nous  nous  unissions  toujours plus  à  Lui.  Goûtons  avec  Lui  ces  moments  uniques,  les  plus  féconds  de  notre  journée.

– Silence pendant 5 min –

I – « Seigneur, apprends-nous à prier »  ( Lc 11, 1-4) – 20h15

Chant: Plus près de Toi mon Dieu.
R/ Plus près de toi mon Dieu, j’aimerais reposer :
C’est toi qui m’as créé, et tu m’as fait pour toi ;
Mon cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi.

1 – Qui donc pourra combler les désirs de mon cœur,
Répondre à ma demande d’un amour parfait ?
Qui, sinon toi Seigneur, Dieu de toute bonté,
Toi l’amour absolu de toute éternité.

2 – Mon âme a soif de toi, Dieu d’amour et de paix ;
Donne-moi de cette eau qui pourra m’abreuver.
Donne-moi ton Esprit, qu’Il vienne en moi Seigneur,
Moi je t’offre mon cœur pour qu’il soit ta demeure.

3 – Seigneur, sur cette terre, montre-moi ton amour ;
Sans toi à mes côtés, je ne fais que tomber.
Viens affermir en moi l’Esprit de charité,
Que je sache donner, aimer et pardonner.

Lc 11, 1-4
Et il advint, comme Jésus était quelque part à prier, quand il eut cessé, un de ses disciples lui dit : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean l’a appris à ses disciples. » Il leur dit : « Lorsque vous priez, dites : Père, que ton Nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; donne-nous chaque jour notre pain quotidien ; et remets-nous nos péchés, car nous-mêmes remettons à quiconque nous doit ; et ne nous soumets pas à la tentation. »

Lecteur
Par  nous-mêmes, nous autres les hommes ne savons pas « prier comme il faut » (Rm 8,26) car nous sommes trop loin de Dieu et il est trop mystérieux et trop grand pour nous. Aussi, Dieu nous est-il venu en aide. Il nous donne lui-même les paroles de la prière et il nous apprend à prier. Par les paroles de prière venant de lui, il nous offre le don de nous mettre en chemin vers lui et, en priant avec les frères et sœurs qu’il nous a donnés, il nous permet de le connaître peu à peu et de nous approcher de lui.
(J. Ratzinger-Benoît XVI, Jésus de Nazareth, tome 1, Flammarion, Paris, 2007, p. 154)

Prions  le  Seigneur  pour  que  nous ouvrions nos cœurs à une prière, vraie, humble et belle.

Demandons  au  Seigneur  d’avoir  que l’esprit de prière habite davantage nos journées, nos rencontres, nos chemins vers lui.

– Silence (10 min) –

Chant : Humblement, dans le silence de mon cœur.

Humblement dans le silence de mon cœur,
je me donne à toi, mon Seigneur.

Prière : La grâce de Te rencontrer (P. Sébastien O. Praem)

Te rencontrer, Seigneur,
ce n’est pas le résultat d’un raisonnement,
c’est l’éclair de Ta présence en moi,
Présence immédiate, Présence silencieuse,
Présence bouleversante,
car elle enveloppe tout mon être.
Seigneur, je voudrais Te demander
la grâce de savoir prier.
De Te prier longuement, intensément.
Et c’est pourquoi, je me tiens ici devant Toi,
pour que Ton regard repose sur moi.
Je suis simplement là
pour que Ton Esprit prie en moi.
Je veux me tenir en silence devant Toi
et arriver à ne rien dire
mais simplement à être
devant Toi sous Ton regard.
Amen!

– Silence (5 min) –

II – Je prie en Église le Dieu de l’Alliance (Is 64, 5-8) -20h40

Chant : Acclamez Dieu toute la terre.
1- Acclamez Dieu toute la terre,
Servez-le dans l’allégresse,
Allez à lui avec des chants de joie,
Car éternel est son amour.

R/Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia.
2- Allez à lui en rendant grâce,
Dans ses parvis avec des hymnes,
Rendez-lui grâce et bénissez son nom,
Car éternel est son amour.

3- Lui, le Seigneur est notre Dieu,
Nous le troupeau de son bercail,
Il nous a faits et nous sommes à lui,
Car éternel est son amour.

Is 64, 5-8
Tous, nous étions comme des êtres impurs, et nos bonnes actions comme du linge souillé. Tous, nous nous flétrissons comme des feuilles mortes, et nos fautes nous emportent comme le vent. Plus personne pour invoquer ton nom, pour se réveiller en s’attachant à toi, car tu nous as caché ta face et tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes. Et pourtant, YHWH, tu es notre père, nous sommes l’argile, tu es notre potier, nous sommes tous l’œuvre de tes mains. YHWH, ne t’irrite pas à l’excès, ne garde pas à jamais le souvenir de la faute. Vois donc, nous sommes tous ton peuple.

Lecteur
[Isaïe appelle Dieu « père » et Jésus dira « Notre Père »].  Le Notre Père est à la fois une prière très personnelle et pleinement ecclésiale. En disant le Notre Père, nous prions chacun de tout notre cœur, mais nous prions en même temps en communion avec la famille de Dieu, avec les vivants et les morts, avec les hommes de toutes conditions, de toutes cultures et de toutes les races. Le Notre Père fait de nous une famille au-delà de toutes les frontières.
(J. Ratzinger-Benoît XVI, Jésus de Nazareth, tome 1, Flammarion, Paris, 2007, p. 164)

Prions  le  Seigneur  pour  que  nous  prenions  conscience  de  la  grandeur  de  notre filiation adoptive, de pouvoir appeler Dieu Notre Père, grâce à Jésus.

Demandons  au  Seigneur  de savoir témoigner de l’amour par-delà des différences de culture, de condition…

– Silence (10 min) –

Chant : Je louerai l’Éternel.
1 – Je louerai l’Eternel de tout mon cœur,
Je raconterai toutes tes merveilles,
Je chanterai ton nom.
Je louerai l’Eternel de tout mon cœur,
Je ferai de toi le sujet de ma joie.
Alléluia !

Prière : S. Jean-Paul II
Seigneur Jésus, Tu es notre sauveur et notre Dieu.
Fais que notre regard ne se fixe jamais
sur d’autre étoile que celle de l’Amour et de la Miséricorde
qui brille sur ta poitrine.
Que ton cœur soit donc, ô notre Dieu,
le phare lumineux de notre foi,
l’ancre de notre espérance,
le secours toujours offert dans notre faiblesse,
l’aurore merveilleuse d’une paix inébranlable,
le soleil qui éclaire nos horizons.
Jésus, nous nous confions sans réserve à ton divin Cœur.
Que ta grâce convertisse nos cœurs.
Par ta miséricorde soutiens les familles,
garde-les dans la fidélité de l’amour.
Que ton Evangile dicte nos lois.
Que tous les peuples et les nations de la Terre
se réfugient en ton Cœur très aimant
et jouissent de la Paix que tu offres au monde
par la Source pure, d’amour et de charité, de ton cœur très miséricordieux.

– Silence (5 min) –

III– Je prie Dieu le Père (Lc 11, 11-13) -21 h05

Chant : Mon Père, mon Père, je m’abandonne à Toi.
Mon Père, mon Père, je m’abandonne à toi,
Fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses, je te remercie.
Je suis prêt à tout, j’accepte tout.

Car tu es mon Père, je m’abandonne à toi,
Car tu es mon Père, je me confie en toi.

Mon Père, mon Père, en toi je me confie.
En tes mains je mets mon esprit
Je te le donne le cœur plein d’amour.
Je n’ai qu’un désir, t’appartenir.

Lc 11, 11-13
Quel est d’entre vous le père auquel son fils demandera un poisson, et qui, à la place du poisson, lui remettra un serpent ? Ou encore s’il demande un œuf, lui remettra-t-il un scorpion ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui l’en prient ! »

Lecteur
«… combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent » (Lc 11, 13). Cela veut dire que le « don » de Dieu est Dieu lui-même, le « bien » qu’il nous donne c’est lui-même. Ce passage manifeste de façon surprenante de quoi il s’agit dans la prière. Il ne s’agit pas de ceci ou de cela, il importe seulement que Dieu veuille vraiment se donner à nous : tel est le don de tous les dons  « la seule chose nécessaire » (cf. Lc 10, 42). La prière est un chemin qui nous conduit progressivement à purifier nos désirs, à les corriger et à découvrir peu à peu ce qui nous fait vraiment défaut : Dieu et son esprit.
(J. Ratzinger-Benoît XVI, Jésus de Nazareth, tome 1, Flammarion, Paris, 2007, p. 160)

Prions  le  Seigneur  pour  que  nous  rendions grâce à Dieu pour sa bonté, pour le don de Jésus et sa présence eucharistique au milieu de nous, pour son Esprit Saint qui nous conduit et habite nos corps.

Demandons  au  Seigneur  d’avoir  pitié de nos éloignements, d’orienter nos désirs selon son cœur, de nous donner la force sur le chemin.

– Silence (10 min) –

Chant : En Toi, j’ai mis ma confiance.
En toi j’ai mis ma confiance
Ô Dieu très Saint,
Toi seul es mon espérance
Et mon soutien ;
C’est pourquoi je ne crains rien,
J’ai foi en toi ô Dieu très Saint. (bis)

Prière : Père très bon (Cardinal Francisco Fresno Larrain)
Notre Père, qui fais briller le soleil
sur les justes et sur les pécheurs,
Père de tous, Père unique
de tous ceux qui ont des pensées différentes,
Père, qui cherches moins
à être le mien ou le tien
qu’à être avant tout: Notre Père,
que ton nom soit sanctifié.

Mon Dieu,
nous t’implorons jusqu’à en perdre souffle,
nous qui crions pour la paix.
Que ta volonté et ton règne
se réalisent sur notre terre,
en nous laissant pénétrer de l’amour
que nous donne ton Esprit.

Donne-nous, Père, notre pain de chaque jour:
le pain de ta parole qui nourrit de vérité, l’intelligence
et enracine dans l’amour, la volonté;
le pain consacré de ton corps,
qui donne la vie en plénitude,
et le pain de farine, qui apaise la faim des enfants,
renforce la croissance des jeunes
et apporte la paix dans les foyers.

Père, pardonne nos offenses.
Reconnaître notre méchanceté nous pèse;
nos erreurs et nos fautes nous humilient,
mais toi qui connais nos faiblesses,
tu sauras pardonner.

À toi, l’unique souverain,
la gloire, aujourd’hui et pour toujours,
à toi, l’honneur et la puissance. Amen.

– Silence (5 min) –

IV – Je prie Dieu qui est aux cieux (Ex 3, 1-6) – 21h30

Chant : Si le Père vous appelle.
1- Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime
Dans le feu de son esprit, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à lui rendre une espérance
A lui dire son salut, bienheureux êtes-vous !
Si l’Eglise vous appelle à peiner pour le royaume
Aux travaux de sa moisson, bienheureux êtes-vous !

R/Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !
Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les Cieux !
Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !
Car vos noms sont inscrits dans le coeur de Dieu !

2- Si le Père vous appelle à la tâche des apôtres,
En témoins du seul pasteur, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à l’accueil et au partage
Pour bâtir son unité, bienheureux êtes-vous !
Si l’Eglise vous appelle à répandre l’Evangile
En tout point de l’univers, bienheureux êtes-vous !

3- Si le Père vous appelle à quitter toute richesse
Pour ne suivre que son Fils, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à lutter contre la haine
Pour la quête de la paix, bienheureux êtes-vous !
Si l’Eglise vous appelle à tenir dans la prière
Au service des pécheurs, bienheureux êtes-vous !

Ex 3, 1-6
Moïse faisait paître le petit bétail de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madiân ; il l’emmena par-delà le désert et parvint à la montagne de Dieu, l’Horeb. L’Ange de YHWH lui apparut, dans une flamme de feu, du milieu d’un buisson. Moïse regarda : le buisson était embrasé mais le buisson ne se consumait pas. Moïse dit : « Je vais faire un détour pour voir cet étrange spectacle, et pourquoi le buisson ne se consume pas. » YHWH vit qu’il faisait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson. « Moïse, Moïse », dit-il, et il répondit : « Me voici. » Il dit : « N’approche pas d’ici, retire tes sandales de tes pieds car le lieu où tu te tiens est une terre sainte. » Et il dit : « Je suis le Dieu de tes pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. » Alors Moïse se voila la face, car il craignait de fixer son regard sur Dieu.

Lecteur
Dieu crée une relation entre lui et nous. [En révélant son nom] il fait en sorte qu’on puisse l’invoquer. Il entre en relation avec nous et nous permet d’être en relation avec lui. Mais cela signifie qu’il entre, d’une façon ou d’une autre, dans notre monde humain. Il est devenu accessible et par là aussi vulnérable. Il prend le risque de la relation, le risque d’être avec nous. Ce qui parvient à son accomplissement dans son incarnation s’origine dans le don du nom […] en effet Jésus se présente […] comme le nouveau Moïse : « J’ai fait connaître ton nom aux hommes » (Jn 17,6).
(J. Ratzinger-Benoît XVI, Jésus de Nazareth, tome 1, Flammarion, Paris, 2007, p. 167)

Prions  devant cette hostie consacrée, si vulnérable et si divine. Remercions le Père d’avoir conduit les patriarches, les prophètes, les apôtres et de nous guider aujourd’hui.

Demandons  au  Seigneur  d’avoir  le courage d’annoncer ton nom, à temps et à contretemps, à l’écoute de l’Esprit.

– Silence (10 min) –

Chant : Je veux voir Dieu.
Je veux voir Dieu, le voir de mes yeux.
Joie sans fin des bienheureux, je veux voir Dieu.

Prière :
Notre Père
et Père de tous mes frères et sœurs,
Ton Nom chante la vie, l’amour et la tendresse.
Que par toute la terre il soit glorifié,
Qu’avec les saints du ciel
nous sachions te louer.

Notre Père, notre Dieu de justice et de paix,
Tu nous offres ton règne:
Chacun est accepté
parce que chacun dit ton visage.
Que s’ouvrent nos mains
et qu’elles tissent la paix!

Notre Père, Sagesse éternelle,
qui sait ce qui est bon pour nous,
Dis-nous ta volonté:
Qu’elle fleurisse aujourd’hui
plus forte que nos demandes,
Plus belle que nos vœux, et le monde chantera!

Notre Père, par Jésus qui nourrit et abreuve,
Soutiens-nous chaque jour
à la mesure de nos peines.
Éclaire par ta grâce le devant de nos pas,
Et comble notre attente:
nous avons faim de toi!

Notre Père, bras ouverts,
tu accueilles tes enfants.
Ils se tournent vers toi, ils osent t’implorer:
Dieu de miséricorde,
apprends-nous maintenant
Comment mieux pardonner
et faire cadeau d’humanité!

Notre Père, vie et bonheur,
tu nous a créés libres,
Tu nous as voulus grands:
Tu nous donnes de choisir un chemin
qui conduit à la joie.
Garde-nous des écarts,
nous sommes perdus sans toi!
Notre Père, Dieu vivant,
Par l’Esprit de Jésus tu construis parmi nous ton Royaume d’amour,
Germe d’éternité qui transforme nos jours.
Ensemble, nous rendons grâce pour ta fidélité. Amen!

DÉPOSITION DU SAINT SACREMENT – 21h55

Chant : Tantum Ergo / Encensement
Tantum ergo sacramentum    Ce sacrement est admirable!
Veneremur cernui,    Vénérons-le humblement,
Et antiquum documentum    Et qu’au précepte d’autrefois
Novo cedat ritui :    Succède un rite nouveau!
Praestet fides supplementum Que la foi vienne suppléer
Sensuum defectui.    A nos sens et à leurs limites !

Genitori Genitoque        Au Père, au Fils, notre louange,
Laus et jubilatio        L’allégresse de nos chants :
Salus, honor, virtus quoque    Salut, et puissance, et honneur
Sit et benedictio :        Et toute bénédiction!
Procedenti ab utroque        A l’Esprit du Père et du Fils,
Compar sit laudatio.        Égale acclamation de gloire!

Chants  de  louange :
I)  Alléluia, le Seigneur règne
1) Rendons gloire à Dieu, soyons dans la joie
A Jésus gloire et puissance.
Dieu le seigneur, maître de tout,
Règne dans sa majesté.

2) Vous tous qui êtes appelés
Par le Seigneur, roi de gloire,
Adorez Dieu dans l’unité,
Pour les siècles. Amen.

Alleluia le Seigneur règne
Alleluia, Il est vainqueur,
Alleluia le Seigneur règne
Chante Alleluia, amen.

II) Que ma bouche chante ta louange

1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui, Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur, Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint ! Que ma bouche chante ta louange.

Refrain : Sois loué Seigneur, pour ta grandeur, Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur, Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

2. Seigneur, tu as éclairé notre nuit, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas, Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat, Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi ! Que ma bouche chante ta louange.

Les commentaires sont clos.