ADORATION DU VENDREDI 6 FEVRIER 2015 ; DONNE-NOUS AUJOURD’HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR

INTRODUCTION  – 19h45
Prière communautaire au début de chaque mois :
1) pour prier aux intentions de la paroisse – notamment l’unité ;
2) pour prier les uns pour les autres ;
3) pour nous convertir en nous laissant transformer intérieurement.

Thème de ce mois : Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Dans les évangiles, nous ne trouvons la prière du « Notre Père » que chez Matthieu et Luc. Ils présentent des versions différentes et pourtant dans ces deux cas, la demande du pain est centrale : elle se trouve au cœur des deux versions du Notre-Père. Cette demande est donc essentielle. C’est une grande grâce de pouvoir nous y arrêter ce soir.

Revenons un peu en arrière :
Que ton Nom soit sanctifié. Nous demandons pour toute l’Église le pardon immérité de nos péchés et le don gracieux de l’Esprit Saint pour nous même et également en faveur de tous ceux qui ne connaissent pas encore Jésus.
Que ton Règne arrive. Nous reprenons la première demande mais en la précisant davantage : Sanctifie ton Nom, non seulement en pardonnant les péché, mais en exerçant ici et maintenant ta souveraineté royale, c’est-à-dire en délivrant l’homme du malheur sous toutes ses formes.
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Nous demandons à Dieu sa grâce pour que, malgré toutes nos limites humaines, nous puissions participer à l’accomplissement de sa volonté : vivre des commandements et œuvrer pour la justice du Royaume ; vouloir avec Dieu que tous les hommes aient part au salut, même ceux qui nous haïssent et nous font du mal ; nous unir au sacrifice du Christ, à l’offrande volontaire de lui-même, pour que nos pauvres vies, jusque dans la souffrance et la mort s’il le faut, servent au salut du monde.

Entrons maintenant dans cette demande charnière du « Notre Père » : Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Deux prêtres pour ceux qui voudraient les rencontrer

Prier suivant la méditation ou revenir au texte qui est sur vos feuilles

Répétition des chants

EXPOSITION DU SAINT SACREMENT – 20h05
En même temps que le prêtre expose le Saint Sacrement, on chante : Que ces lieux soient visités

Que ces lieux soient visités par Ta Sainte Présence,
Que ces lieux soient balayés par le vent de Ton Esprit.
Lève-toi de Ton Saint lieu, et descends au milieu de nous,
Pose sur nous des langues de feu, verse Ton onction sur nous.

Que ces lieux soient visités par Ta Sainte Présence,
Que toute ombre soit chassée par Ta lumière éclairée,
Dans Ta main, tiens-nous cachés, gardes-nous au creux du rocher,
Lorsque Tu passeras parmi nous, que Ta bonté soit proclamée.
Que ces lieux soient visités par Ta Sainte Présence,
Que ces lieux soient les témoins de l’action de Ton Esprit,
Dans Ta gloire, viens maintenant ; unis-nous en cet instant,
Que Ta vie jaillisse en abondance, nous allons voir Ta Puissance.

MISE EN PRÉSENCE DE DIEU – 20h10

Essayons de réaliser que c’est notre Dieu, notre Créateur, notre Sauveur, qui est présent au milieu de nous.

Silence

Prions tous ensemble en reprenant les mots de cette prière
Me voici devant Toi ô mon bien aimé, pour T’aimer, pour T’adorer.
Me voici comme un rien devant ta puissance, un rien devant ta majesté.
Mais Tu m’as créée à ton image et ressemblance,
Tu m’as créée pour t’aimer……
Jésus, je T’aime, mais augmente mon amour,
Jésus, je crois, mais augmente ma foi.
Jésus, je cherche ton cœur, Jésus, donne-moi ton cœur.
Donne-moi ton cœur pour aimer……
Et prends le mien si froid, si indifférent…..
Prends mon cœur il est à Toi.
Prends mon cœur et gardes-le dans le tien.
Ne permets pas qu’il soit infidèle, ne permets pas qu’il soit rebelle.
Jésus Hostie, je T’aime de tout mon cœur, je T’aime à présent avec ton cœur.

Regardons notre Seigneur pour Lui devenir semblable. Laissons-nous transformer par Lui. Donnons-nous entièrement à Lui. Abandonnons-nous complètement.

– Silence –

I) J’AI FAIM ET SOIF DE TOI, JÉSUS – 20h15

Chant 1 : Je n’ai d’autre désir
1. Je n’ai d’autre désir que de t’appartenir,
Etre à toi pour toujours, et livré à l’amour.
Je n’ai d’autre désir que de t’appartenir.

2. Je n’ai d’autre secours que renaître à l’amour,
Et soumettre ma vie au souffle de l’Esprit.
Je n’ai d’autre secours que renaître à l’amour.

3. Je n’ai d’autre espérance que m’offrir en silence,
Au don de ton amour m’unir jour après jour.
Je n’ai d’autre espérance que m’offrir en silence.

4. Je n’ai d’autre raison que l’amour de ton nom.
Mon bonheur est de vivre, O Jésus, pour te suivre.
Je n’ai d’autre raison que l’amour de ton nom.

Mt 5, 1-12
Voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Lecteur :
Au centre de ce passage biblique, nous trouvons la béatitude : « heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ». Celui qui est la Justice, c’est Jésus Christ. Il est le seul à pouvoir rassasier tous les hommes. Il est celui qui est à la source de toute joie chrétienne.

De même, au centre du « Notre Père », il y a cette demande du « pain de ce jour ». Ce pain, là encore, c’est Jésus Lui-même. Lorsque nous faisons monter vers Dieu cette prière, nous avons l’audace de Le supplier chaque jour de nous donner son Fils bien-aimé afin qu’Il devienne davantage notre vie et que nous puissions nous écrier avec saint Paul : « ce n’est plus moi qui vis mais c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20).

Ce que nous exprimons dans cette demande, c’est bien notre désir d’accueillir Jésus au plus profond de nous-même, notre désir de lui donner la priorité dans nos existences, notre désir de vivre la communion la plus parfaite avec Celui qui est notre Seigneur et notre Dieu. Prenons maintenant le temps de Lui parler. Dans le silence de notre cœur, appelons-Le par ces différents noms et disons-Lui que nous L’aimons.

– Silence (10mn) –

Chant 2 : Jésus
Jésus, Jésus, Jésus, Jésus (x2)

Prière (Jean-Claude Noyé)
1) Seigneur,
comme le roi fait chercher ses invités
pour la noce de son fils,
Tu nous convies, Toi aussi, au festin.
Tu nous offres ton amour,
et attends que nous offrions en retour le nôtre,
que Tu deviennes le centre convergent de nos vies.
Mais, de même que les hôtes importants,
et les occupés récusent l’invitation au festin,
nous sommes pris dans le tourbillon de nos vies
un peu ou pas de place en nous.
A qui, alors, donneras-tu la meilleure part ?

2) Aux pauvres de cœur,
tous ceux que la vie a mis à l’épreuve.
Puisse, Seigneur, cette parabole
forte et mystérieuse
nous habiter et nous troubler.
Nous donner envie de devenir, nous aussi,
des suppliants attentifs à répéter :
Viens, Seigneur, Viens !
Des invités pressés de rejoindre le festin.

– Silence (5mn) –

II) J’AI FAIM DU PAIN DE TA PAROLE – 20h40

Chant 1 : Écoute
1. Ecoute, entends la voix de Dieu
A celui qui a soif, il vient se révéler
Ecoute, que tout en toi se taise
Que tout en toi s’apaise, et que parle ton Dieu

2. Ecoute, laisse-la ton soucis
Que se taisent les mots, que s’éloignent les cris
Ecoute Dieu sème sans compter
Sa parole est le pain qui vient nous rassasier

3. Ecoute, Dieu t’invite au désert
Au silence du cœur, à la source sans fin
Ecoute, il se tient à la porte
Il frappe et bienheureux, celui qui ouvrira

4. Ecoute, Dieu passe près de toi
Dans la brise légère, dans le vent de l’Esprit
Ecoute, tu es aimé de Dieu
Tu es choisi de Dieu, il veut pour toi la vie.

Mt 4, 1-4
Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Lecteur :
Lorsque nous demandons à Dieu notre « pain de ce jour », nous exprimons donc notre désir d’accueillir Jésus. Ce dernier se donne à nous de multiples manières et notamment par le biais de la bible. En effet, Jésus se laisse connaître dans ces beaux textes du Nouveau Testament, comme de l’Ancien. Il est même la Parole de Dieu incarnée pour qu’elle soit notre vie.

En effet, quand j’accueille ces paroles et que je les mets en pratique, c’est le Christ Lui-même que je reçois et que j’accueille. Il est vraiment cette Parole qui sort de la bouche de Dieu et qui nourrit le cœur de l’homme.

Demandons à Dieu la force de son Esprit Saint pour que nous puissions entrer toujours davantage dans l’intelligence des textes bibliques et y discerner la Parole de Dieu. Que cette Parole descende au plus profond de nous-même, qu’elle s’imprime en nous et nous donne Jésus.

Au cours de la prière ce soir, que Dieu nous permette de méditer ces textes bibliques, de les prier, de les aimer et d’y découvrir Jésus qui se donne à nous.

– Silence (10mn) –

Chant 2 : Heureux, bienheureux
Heureux, bienheureux, qui écoute la parole de Dieu.
Heureux, bienheureux, qui la garde dans son cœur.

Prière (père Daniel Prunier)
1) Esprit Saint,
le Souffle divin
de ma prière, inspire-moi,
alors que je prends
contact avec la Parole
de Dieu de ce jour.
Ouvre mon intelligence
à la Bonne Nouvelle
qu’elle contient.
Mets mon être tout entier
à son écoute.

2) Accorde-moi
d’en savourer les paroles
et d’en accueillir
les appels à la conversion.
Que cette Parole écoutée,
ruminée, priée
et pratiquée
vienne évangéliser
les profondeurs de mon être.
Garde aussi mes mains ouvertes
pour accueillir mes frères

– Silence (5mn) –

III) J’AI FAIM DU PAIN DE L’EUCHARISTIE– 21h05

Chant 1 : Pain des merveilles
Voici le pain, voici le vin,
pour le repas et pour la route,
voici ton corps, voici ton sang.
Entre nos mains, voici ta vie
qui renaît de nos cendres.

1 – Pain des merveilles de notre Dieu,
pain du Royaume, table de Dieu.

2 – Vin pour les noces de l’homme-Dieu,
Vin de la fête, Pâque de Dieu

4 – Source d’eau vive pour notre soif,
pain qui ravive tous nos espoirs.

Jn 6, 30-36
Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.

Lecteur :
Naturellement, la demande sur le pain renvoie sans aucun doute au mystère de l’Eucharistie, comme le suggère par exemple la tradition très ancienne de se préparer à la communion eucharistique en récitant le « Notre Père ».

Plus nous participons à l’Eucharistie, plus Jésus construit sa demeure en nous, plus nous participons à sa vie filiale et donc plus nous prions comme Lui. Finalement, la prière du « Notre Père » nous prépare à recevoir le Pain de Vie et en même temps la Communion régulière me permet de prier le « Notre Père » avec l’intensité des fils de Dieu, de prononcer ces mots comme Jésus Lui-même les a prononcés il y a 2000 ans pendant son ministère publique.

Seigneur, nous Te rendons grâce pour nous avoir donné accès à l’intimité de ta prière avec ton Fils. Nous voulons Te prier pour tous ceux qui se préparent à la communion et aussi pour ceux qui aujourd’hui ne peuvent plus s’avancer vers ton autel pour recevoir l’hostie consacrée. Comble-les de ta grâce et ouvre un chemin de conversion pour qu’ils retrouvent le grand don du Pain de la Vie.

– Silence (10mn) –

Chant 2 : C’est Toi Seigneur le pain rompu
C´est toi Seigneur le Pain rompu,
Livré pour notre vie.
C´est toi, Seigneur, notre unité,
Jésus ressuscité.

7 – C´est maintenant le temps de Dieu : il faut nous préparer.
C´est maintenant le temps de Dieu : il faut changer nos cœurs.

Prière (Ce qu’est l’Eucharistie par François Lugan)
1) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Car elle me donne Jésus
Et cela devrait me suffire.
L’Eucharistie est la perle de ma vie
Et je dois tout faire
Pour qu’il n’y ait en moi rien d’autre
Qui soit plus important.

2) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Et toutes mes journées
Ne devraient être vécues et guidées
Que par, pour et grâce à ce don
D’Amour infini, insondable, ineffable,
Merveilleux et mystérieux.

3) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Et je ne peux que garder le silence
Face à un tel mystère.

4) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Et je demande à Dieu de ne jamais m’habituer à un tel don,
De ne jamais vivre ce don en consommateur,
De ne jamais vivre ce don dans la routine
Mais dans la ferveur de l’Amour toujours renouvelée.

5) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Car c’est la Trinité qui vient en moi
Pour m’aider à aimer Dieu
Et mon prochain chaque jour davantage.

6) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Et je n’ai pas assez de toute ma vie
Pour rendre grâce à Dieu pour ce don inestimable.

7) L’Eucharistie est la perle de ma vie
Et je demande à Marie
La Femme Eucharistique
selon les mots du pape Jean-Paul II
De m’aider à pénétrer au plus intime de ce mystère.

– Silence (5mn) –

IV) PARTAGER LE PAIN DE VIE – 21h30

Chant 1 : Tu nous appelles à T’aimer
Tu nous appelles à T’aimer
En aimant le monde où Tu nous envoies ;
Ô Dieu fidèle, donne-nous,
En aimant le monde, de n’aimer que Toi.

1 – Allez par les chemins,
Criez mon Evangile ;
Allez, pauvres de tout,
Partagez votre joie.

2 – Soyez signes d’amour,
De paix et de tendresse ;
Ayez un cœur d’enfant,
Soyez simples et vrais.

3 – Pour être mes témoins,
Veillez dans la prière ;
Mon Royaume est en vous,
Il attend votre cœur.

4 – L’Esprit vous conduira
Sur des routes nouvelles ;
Allez, ne craignez pas :
Je demeure avec vous.

Mt 15, 29-39
Jésus partit de là et arriva près de la mer de Galilée. Il gravit la montagne et là, il s’assit. De grandes foules s’approchèrent de lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres encore ; on les déposa à ses pieds et il les guérit. Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis, des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël. Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. » Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? » Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules. Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines. Or, ceux qui avaient mangé étaient quatre mille, sans compter les femmes et les enfants. Après avoir renvoyé la foule, Jésus monta dans la barque et alla dans le territoire de Magadane.

Lecteur :
Prier en vérité la demande centrale du « Notre Père » suppose que nous mettions chaque jour davantage notre foi dans la personne du Christ et en Lui seul, jusqu’à ce qu’Il devienne le tout de notre vie. Autant dire que la prière chrétienne engage en réalité celui qui s’y livre sur un long chemin d’assimilation au Christ.

Acceptons d’accueillir toujours plus Jésus et de nous laisser transformer en Lui. Plus nous Lui ressemblerons, plus nous aurons le désir de Le partager avec d’autres et plus nous serons en capacité de le faire. Jésus a choisi que les disciples donnent eux-mêmes à manger à cette foule immense; Il attend qu’aujourd’hui nous soyons ses disciples qui L’annoncent à temps et à contretemps. Nourris par Jésus, tournons-nous vers tous ceux qui ne Le connaissent pas ou qui Le connaissent mal et à notre tour, partageons notre nourriture. Partageons Jésus.

Commençons par prier pour tous ces hommes et ces femmes qui attendent d’être nourris de Dieu. Prions également pour ces jeunes de notre paroisse qui demain feront l’expérience de l’adoration nocturne à Montmartre. Qu’ils puissent découvrir que Jésus est la vraie nourriture.

– Silence (10mn) –

Chant 2 : Cœur de Jésus
Cœur de Jésus brûlant d’amour,
Embrase-nous par ton Esprit.
Que nos cœurs soient semblables au tien,
Que nous brûlions de charité.

Prière
1) Dieu aime celui qui donne avec joie.
La meilleure manière de montrer notre gratitude
envers Dieu et les gens,
c’est d’accepter tout avec joie.
Être heureux avec Lui, maintenant,
cela veut dire : aimer comme Il aime,
aider comme Il aide,
donner comme Il donne,
servir comme Il sert,
sauver comme Il sauve,
être avec Lui 24 heures par jour,
Le toucher avec son déguisement de misère
dans les pauvres et dans ceux qui souffrent.

2) Un cœur joyeux est le résultat normal d’un cœur brûlant d’amour.
C’est le don de l’Esprit, une participation à la joie de Jésus
vivant dans l’âme.
Gardons dans nos cœurs
la joie de l’amour de Dieu
et partageons cette joie
de nous aimer les uns les autres
comme Il aime chacun de nous.
Que Dieu nous bénisse.
Amen.

Silence (5mn) –

DÉPOSITION DU SAINT SACREMENT – 21h55

Chant : Tantum Ergo / Encensement

Tantum ergo sacramentum        Ce sacrement est admirable!
Veneremur cernui,        Vénérons-le humblement,
Et antiquum documentum        Et qu’au précepte d’autrefois
Novo cedat ritui :        Succède un rite nouveau!
Praestet fides supplementum    Que la foi vienne suppléer
Sensuum defectui.         A nos sens et à leurs limites!

Genitori Genitoque        Au Père, au Fils, notre louange,
Laus et jubilatio        L’allégresse de nos chants :
Salus, honor, virtus quoque    Salut, et puissance, et honneur
Sit et benedictio :        Et toute bénédiction!
Procedenti ab utroque        A l’Esprit du Père et du Fils,
Compar sit laudatio.        Égale acclamation de gloire!

Bénédiction :
Que le Seigneur te bénisse et te garde,
Qu’Il fasse pour toi rayonner son visage.
Que le Seigneur te découvre sa face,
Te prenne en grâce et t’accorde la paix.

Chants de louange :

I) Acclamez Dieu toute la terre
Acclamez Dieu toute la terre,
Servez-le dans l’allégresse,
Allez à lui avec des chants de joie,
Car éternel est son amour.

Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Allez à lui en rendant grâce,        Lui, le Seigneur est notre Dieu,
Dans ses parvis avec des hymnes,     Nous le troupeau de son bercail,
Rendez-lui grâce et bénissez son nom,     Il nous a faits et nous sommes à lui,
Car éternel est son amour.         Car éternel est son amour.

II) Que ma bouche chante ta louange
1. De toi Seigneur nous attendons la vie Que ma bouche chante ta louange
Tu es pour nous un rempart un appui Que ma bouche chante ta louange
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur Que ma bouche chante ta louange
Notre confiance est dans ton nom très saint ! Que ma bouche chante ta louange

Refrain : Sois loué Seigneur pour ta grandeur ; Sois loué pour tous tes bienfaits
Gloire à Toi Seigneur tu es vainqueur ; Ton amour inonde nos cœurs ;
Que ma bouche chante ta louange

2. Seigneur tu as éclairé notre nuit Que ma bouche chante ta louange
Tu es lumière et clarté pour nos pas Que ma bouche chante ta louange
Tu affermis nos mains pour le combat Que ma bouche chante ta louange
Seigneur tu nous fortifies dans la foi ! Que ma bouche chante ta louange

3. Des ennemis Toi tu m’as délivré Que ma bouche chante ta louange
De l’agresseur Tu m’as fait triomphé Que ma bouche chante ta louange
Je te rends grâces au milieu des nations Que ma bouche chante ta louange
Seigneur en tout temps je fête ton Nom ! Que ma bouche chante ta louange

Les commentaires sont clos.