MARDI 1er JANVIER 2019 SAINTE MARIE, MÈRE DE DIEU

Une bonne recette pour cette nouvelle année

Tout d’abord, il vous faudra, une bonne dose d’Amour, quantité non limitée, et ce, dès le lever ! Car il est dit : « rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants » (Ps 89, 14).
De cela découlera un fruit délicieux, que l’on appelle l’abandon !  » L’Abandon est le fruit délicieux de l’Amour.  » (Sainte Thérèse de Lisieux). Il faudra juste y ajouter votre entière volonté !
Laissez bien reposez le tout… dans le Cœur de la Vierge Marie ! C’est bien vécue dans son Cœur Immaculé que chaque seconde de notre vie prend une valeur infinie qui ravit le Cœur du Christ.
Mais tout cela n’aurait vraiment aucun goût si l’on n’avait pas à cœur d’y incorporer une des grandes devises : VIVRE AU PRÉSENT car « demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.  » (Mt 6, 34).
Pour le plat, ayez un cœur bien disposé et aimant, agrémenté de votre sel (« vous êtes le sel de la terre » (Mt 5, 13)), baigné de l’huile de sagesse (Mt 25, 4), qui jamais ne s’épuise (1 R 17, 14). Faites-le dorer au Feu de l’Esprit Saint, dans ce désir d’habiter le Cœur de Dieu tout au long de vos jours.
Servez-le, le cœur encore brûlant d’Amour à un maximum de convives ! Car, ne l’oubliez jamais  » l’Amour tend à se répandre comme un feu dévorant !  » (Saint Maximilien Marie Kolbe).
Accompagnez-le d’un peu de pain « qui fortifie le cœur de l’homme » et de vin « qui le réjouit » (Ps 103, 15).
Ainsi, Dégustez cette bonne année 2019 !
Père Thomas de Boisgelin

Lecture du livre des Nombres (Nb 6, 22-27)
Le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Parle à Aaron et à ses fils. Tu leur diras : Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël : “Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !” Ils invoqueront ainsi mon nom sur les fils d’Israël, et moi, je les bénirai. »

Psaume (66)
R/QueDieu nous prenne en grâce
et qu’il nous bénisse !

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie,
car Tu gouvernes le monde avec justice ;
Tu gouvernes les peuples avec droiture,
sur la terre, Tu conduis les nations.

Que les peuples, Dieu, Te rendent grâce ;
qu’ils Te rendent grâce tous ensemble !
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore !

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates (Ga 4, 4-7)
Frères, lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils,et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 2, 16-21)
En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

BONNE ET SAINTE ANNÉE 2019 !

Poster un commentaire