Mariages, baptêmes…

Le Baptême
baptême chrétien * Pour les enfants de moins de trois ans, venir au bureau d’accueil trois mois avant la célébration. Un calendrier des dates de célébration vous sera remis ainsi qu’une date de préparation. Le baptême est célébré le Jour du Seigneur (dimanche) mais aussi parfois le samedi matin.
* le baptême des enfants plus grands se prépare dans le cadre du catéchisme.
* les adultes peuvent aussi recevoir le Baptême à tout âge. Ils s’y préparent durant deux années au catéchuménat. Venir s’inscrire à l’accueil.

La Confirmation
Pour vivre du don de l’Esprit-Saint et prendre toute sa place dans l’Eglise, ce sacrement est proposé aux jeunes dans le cadre de l’aumônerie.Les adultes peuvent aussi s’y préparer en rejoignant le catéchuménat.

La Réconciliation ou Sacrement de Pénitence
Outres les propositions faites en Avent et en Carême, il est possible de rencontrer un prêtre à sa permanence d’accueil ou bien le matin après la Messe de 9 h, ou samedi soir à 18 h.

Pour se préparer à la confession

La Première Communion
Liée à la participation à la Messe dominicale, elle est préparée au catéchisme en CM 2. Un adulte peut demander aussi une préparation adaptée dans le cadre du catéchuménat.

Le Mariage
mariage catholique Les fiancés doivent se présenter au bureau d’accueil de l’église au moins six mois avant la date souhaitée de leur mariage. Attention, cette date ne sera fixée définitivement qu’en fonction de la disponibilité de l’église et d’un prêtre.
Ensuite, le prêtre disponible vous appelera pour fixer des rendez-vous de préparation, environ trois ou quatre, au cours desquels vous pourrez exprimer votre projet de fonder une famille chrétienne et vous préparerez la célébration. Vous devrez particper aussi à une rencontre avec d’autres fiancés.
Sous le titre « préparez votre mariage« , vous trouvez ci-dessous des indications plus précises sur cette préparation. Nous vous adressons tous nos voeux de bonheur !

Préparer un mariage !

Bonjour !
Vous vous aimez et vous pensez que Dieu a quelque chose à voir avec votre amour. Vous avez décidé de vous marier à l’église. Voici quelques indications pour vous aider à préparer votre mariage et à personnaliser votre célébration.

Le dossier administratif.
Constituer votre dossier administratif n’est pas compliqué.
D’abord il faut que chacun de vous remette au prêtre qui célébrera votre mariage : un extrait de naissance à demander à la Mairie de votre lieu de naissance, et un « extrait de baptême pour mariage » à demander à la Paroisse de votre lieu de baptême en fournissant toutes les indications nécessaires.
Ensuite le dossier administratif doit comporter ce qu’on appelle « le projet de mariage« , ou la « déclaration d’intention ». Ce projet, l’église vous invite à le rédiger vous-même.

Pourquoi écrire ?
Parce que l’église tient à ce que votre dossier de mariage ne soit pas purement et simplement un dossier administratif : le « oui » que vous direz le jour de votre mariage, l’Eglise veut, au préalable, que vous l’ayez explicité par écrit.
L’extrait de naissance et le certificat de baptême sont importants, mais le projet de mariage l’est plus encore : il est votre charte de mariage.
Vous êtes invités à l’écrire en deux exemplaires.
Le premier exemplaire, vous le conserverez : peut-être, dans quelques années, aimerez-vous le relire, pour en vérifier sa réalisation.
Le deuxième exemplaire, vous le remettrez au prêtre qui célébrera votre mariage : ce sera pour lui, et pour l’église, un gage du sérieux de votre engagement et il pourra s’en inspirer quand il vous adressera la parole au cours de la célébration à l’église.
Certains couples désirent faire connaître leur projet de mariage à leurs parents et amis, même parfois, au cours de la célébration, à l’église. L’idéal est qu’ils fassent simplement allusion à leur texte soit au moment de l’accueil soit en rédigeant leur prière des époux.

Quoi écrire ?
D’abord, vous pouvez redire votre histoire : votre rencontre, ce que vous avez découvert, ce qui a changé entre vous et en vous-même, les joies et les difficultés rencontrées, comment vous en avez parlé.
Ensuite, vous devez dire clairement :
1. Que vous vous mariez librement dans une décision mûre.
2. Que vous vous engagez l’un envers l’autre, et pour toute la vie.
3. Que vous promettez la fidélité l’un à l’autre. N’hésitez pas à développer ce projet, à exprimer ce que vous voulez vivre, l’écoute mutuelle, le pardon, le partage des joies et des peines, toutes les valeurs qui sont importantes pour vous. Vous pouvez parler des problèmes que tout le monde rencontre, travail et chômage, horaires décalés, différences culturelles, différences de goûts entre vous, incompréhension peut-être d’une des familles, et vous pouvez dire comment vous voulez dépasser ces problèmes.
4. Que vous désirez faire grandir une famille, devenir un papa et une maman, non pas seulement « avoir des enfants », mais faire grandir des femmes et des hommes tournés vers leur avenir, tournés vers leurs frères, sur le chemin tracé par le Christ Jésus et par son Evangile.
5. Et enfin, dîtes pourquoi vous avez choisi de vous marier à l’Eglise, ce que vous voulez dire à Dieu, ce que vous attendez de cette prière.

Écrivez très simplement, avec naturel, un peu à la manière dont vous avez pu vous écrire une lettre. Ce projet de mariage n’est pas un exercice de style.
Vous pouvez écrire chacun votre texte, et vous l’adresser comme une lettre l’un à l’autre. Ce serait une manière de respecter vos différences, de mettre en valeur ces différences. Vous différences sont des richesses que vous mettez en commun, qui vont se compléter.

La célébration à l’église.
Il n’existe qu’un seul et unique Sacrement de Mariage.
Il n’y a pas de Mariage de première classe où de seconde classe.
Si vous participez régulièrement à la Messe du dimanche, vous savez à quoi vous engage cette mémoire de la mort et de la résurrection du Christ, et vous pourriez souhaiter, lors de votre mariage, qu’il soit également célébré une Messe avec la Communion. La célébration en sera plus longue.
En revanche, si vous ne participer pas régulièrement à la Messe, ou si la moitié de vos invités ne sont pas pratiquants, il est préférable que votre mariage soit célébré sans y ajouter une Messe avec Communion.

La mariée doit-elle être habillée en blanc ?
Non, ce n’est pas une obligation. Ce qui importe, c’est qu’elle ait une tenue descente, qu’elle n’oublie pas que le mariage se déroule dans une église.

Faut-il décorer l’église ?
Ce n’est pas nécessaire. L’église est habituellement fleurie pour la Messe du dimanche. Mais si des amis vous proposent d’apporter des fleurs, demandez-leur de n’apporter que des fleurs en corbeille. Qu’ils n’apportent pas de fleurs coupées.

Est-il permis de faire des photos, où de filmer ?
Oui, bien sûr, mais les photographes doivent respecter la prière, ne pas se déplacer, ne pas pénétrer dans le chœur. Pour les caméscopes, ne pas utiliser le projecteur.
Faut-il prévoir des lecteurs ?
Oui, il faut prévoir deux lecteurs, un pour la première lecture, un autre pour la prière universelle. Faîtes parvenir ces textes aux lecteurs pour qu’ils puissent s’entraîner à lire lentement et distinctement.

Qui peut être témoin ?
Toute personne majeure, croyante ou non.

Et la musique ?
Rien ne remplace le grand orgue. Jamais une musique enregistrée ne donnera le même volume de son dans une grande église. Faîtes confiance au prêtre qui a l’habitude, Faîtes confiance à l’organiste, il a toujours dans la main, un beau morceau de musique classique, adapté aux particularités de l’orgue.

Et les frais ?
L’Eglise ne vous présentera pas une facture ! Dans la fraternité chrétienne, c’est à chacun de prendre ses responsabilités pour faire vivre l’Eglise. En France, l’Eglise n’a aucune ressource de l’Etat ou des Communes. Ce sont les offrandes des fidèles qui doivent couvrir tous les frais, traitement des prêtres, salaire de l’organiste, entretien et chauffage de l’église. Les frais engagés pour toute la préparation et la célébration d’un mariage s’élèvent à environ 200 euros.

Vous pouvez aussi consulter le site : FAQ Mariage

L’Attention aux malades
* Faites connaître les malades qui souhaiteraient une visite, recevoir la communion ou le « sacrement des malades ».
* Des laïcs peuvent porter la communion à un malade après s’être fait connaître d’un prêtre.
* Pour les malades hospitalisés : à la Roseraie, s’adresser à Ste Marthe ; à Avicenne, voir l’aumônerie : tel 01 48 95 58 98.

La Vocation Sacerdotale ou Religieuse
messe prions en église Pour aider à discerner un appel de Dieu, les prêtes se tiennent à la disposition de toute personne qui souhaiterait être accompagnée dans sa recherche.
Pour en savoir plus : Vocation

Les Obsèques Chrétiennes
Il faut s’adresser d’abord au Pompes Funèbres qui fixent la date et l’heure de la célébration. La famille est invitée à préparer les obsèques.